Cuisine collective

 

La banque alimentaire permet aussi de réaliser une activité pratique et sociale : les cuisines collectives. Celles-ci permettent un partage de coûts, la recherche de produits alimentaires offrant un meilleur rapport qualité/prix, la confection de menus, le développement des habiletés comme consommateur averti et de, finalement, apprendre à confectionner des mets.

La personne désirant participer aux cuisines collectives doit répondre aux mêmes critères que ceux énoncés précédemment pour la banque alimentaire. La réaccréditation ne s’effectuera cependant qu’aux six mois. Un encadrement est toutefois nécessaire afin que la clientèle puisse réaliser l’apprentissage des bases de la cuisine.  La motivation et la satisfaction que les usagers retirent face à leurs accomplissements personnels, sont enrichissantes pour eux et  pour la personne qui les encadre.  Même si la participation active à des discussions variées représente un défi pour certains participants, l’expérience permet de briser l’isolement, problématique des plus répandue chez la clientèle de Moisson. Un service dont l’organisme est très fier.

 

Moisson Rimouski-Neigette fourni aux cuisines collectives les locaux, certaines denrées et l’équipement nécessaire à la réalisation des mets. L’organisme vise ainsi à d’abord promouvoir et soutenir ce type de projet au sein de notre communauté, et tout particulièrement, à développer l'autonomie des participants.

Des cuisines collectives pourraient donc éventuellement voir le jour, ici et là, chez l’un ou l’autre des participants qui pourrait initier son entourage à ce mode agréable et économique d’assouvir ce besoin primaire qu’est l’alimentation.

 

Au cours de l’année 2018-2019, 172 participants à nos cuisines collectives internes se sont partagés 109 580 portions au profit de 348 personnes, dont 72 étaient des enfants de 6 à 12 et 34 avaient moins de 6 ans.